Actualités
 Même en cas d'empiètement minime, la démolition s'impose!

Même en cas d'empiètement minime, la démolition s'impose!

Publié le : 12/05/2021 12 mai mai 05 2021

Il y avait bien eu empiètement sur une propriété voisine.

Une cour d’appel avait relevé en effet  « l'existence de débordement des fondations d'une ampleur de 0,18 m des murs édifiés par les époux X... sur le fonds de M. N... rectifiables d'un coup de pioche »

Aussi, elle avait refusé d’ordonner la démolition du mur.

Gardienne de la pureté du droit, la Cour de cassation dans un arrêt du 4 mars 2021 sanctionne ce raisonnement :

« En statuant ainsi, alors qu'ayant constaté un empiétement, fût-il minime, il lui incombait d'ordonner toute mesure de nature à y mettre fin, la cour d'appel a violé le texte susvisé. »

En pratique un expert judiciaire avait relevé, après avoir demandé de creuser des trous, un empiètement dû à des coulures de béton d’environ 0,18 qui pouvaient être rectifiés.

Mais à partir du moment où il y avait empiètement, la démolition s’impose rappelle la Cour de cassation.

Il n’y a pas de proportionnalité en la matière, s’il y a empiètement, il faut démolir!

Historique

<< < ... 168 169 170 171 172 173 174 ... > >>
Navigateur non pris en charge

Le navigateur Internet Explorer que vous utilisez actuellement ne permet pas d'afficher ce site web correctement.

Nous vous conseillons de télécharger et d'utiliser un navigateur plus récent et sûr tel que Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, ou Safari (pour Mac) par exemple.
OK