• Retrouvez nous sur Twitter

LE CONSEIL ET LA DEFENSE

 

 

L'Avocat reste bien sûr celui qui vous assiste ou vous représente devant les Tribunaux. Mais son activité est plus large et s'est diversifiée au fil des ans.

 

Il est à même de vous conseiller avant tout litige, de vous aider lors de la conclusion ou la rédaction de vos contrats, de vous aider lors de vos diverses négociations.

 

Il peut vous permettre d'anticiper les difficultés pour les éviter plutôt que d'avoir à les résoudre.

 

Combien, nous avocats, recevons-nous de personnes dans une situation juridiquement inéluctable pour n'avoir pas voulu investir dans un conseil préalable qui leur aurait évité une catastrophe!

 

Faites-vous conseiller avant de faire des bétises !

 

Il est donc utile d'interroger le cabinet pour connaître ses possibilités d'action et ses domaines de compétence pour pouvoir, soit prendre rendez-vous, soit être dirigé vers un partenaire si besoin est.

 

La rubrique " Nous contacter " vous le permet facilement. C'est simple et rapide.

 

Bien sûr, la question qui fait mal: combien ça coute?

 

Car l'avocat vend ses prestations comme le boulanger sa baguette ! Il ne vit pas de l'air du temps !

LE COUT FORFAITAIRE

 

 

L'intervention d'un cabinet d'avocat est une prestation de service et il est naturel que le client connaisse le coût de l'intervention de son partenaire.

 

Celui-ci peut être défini selon les cas de manière forfaitaire.

 

Par exemple un rendez-vous de consultation en dehors de la gestion d'un dossier est facturé  100 € TTC

 

La rédaction d'un PACS 240 € TTC

 

Les frais de postulation devant la Cour d'appel sont chiffrés à 800 € H.T., en sus des honoraires proprement dits.

 

Dans l'hypothèse générale d'une intervention pouvant être financièrement évaluée de manière forfaitaire, le coût de l'intervention est annoncé au préalable et par écrit puis fait ensuite l'objet d'une facturation, soit globale, soit échelonnée avec établissement d'une facturation définitive détaillée.

 

Mais, parfois ce type de facturation n'est pas adéquat, surtout si le dossier est complexe et la méthodologie de facturation doit être affiné.

LES HONORAIRES AU TEMPS PASSE

 

 

Si la nature ou la complexité de la prestation à réaliser ne permet pas la définition préalable d'un forfait, il sera alors établi une facturation au temps passé qui détaillera de manière précise le travail du cabinet.

 

Avec précision, car letemps, c'est de l'argent et, en l'espèce, le votre !

 

Bien sûr, un contrat préalable ( convention d'honoraires) définira alors la prestation que doit remplir le cabinet et les modalités détaillées de sa  facturation.

 

Ce contrat sera signé avec le client ce qui permettra de fonder plus encore des rapports de confiance.

 

La facturation sera alors établie en fonction du nombre d'heures passées

 

Le coût horaire du cabinet est de 195 € HT, ce qui est un coût moyen dans la profession qui prend en compte les frais d'exploitation et les charges de l'entreprise juridique qu'est un cabinet d'avocats