• Retrouvez nous sur Twitter

Ce qui est important dans le divorce.

 

 

  

 

Selon le mot d'Hervé Bazin, ce qui est important dans le divorce, c'est ce qui le suit.

Le divorce en effet, comme procédure, ne dure qu'un temps.

D'une manière ou d'une autre, c'est un temps difficile car, sauf à être dénué de raison et de coeur, c'est un temps de rupture et de souffrance.

Pourtant, il va falloir faire des choix qui engagent, voire déterminent l'avenir.

Et il va falloir faire ces choix dans une période où l'être est psychologiquement affaibli.

Celui qui subit, pour avoir la tentation d'accepter trop ou, à l'inverse, de partir en guerre.

Celui qui est à l'origine de la rupture pour avoir la tentation, pour gagner sa liberté, de tout abandonner ou, dans une perception faussement triomphaliste de sa vie, d'en vouloir encore plus.

C'est là l'importance de ce dialogue singulier entre l'avocat et celui que l'on appelle trivialement le client.

Car il faut aller au-delà de l'analyse juridique de la situation, de la simple chirurgie judiciaire, pour permettre à celui ou celle qui doit décider de sa vie, mais également de celle de ceux qui l'entourent, de commencer à discerner les chemins de l'avenir et, parfois, de se mettre en marche.

En matière de divorce, souvent, celui qui croit avoir trouvé un nouveau bonheur déchante le lendemain, et celui qui se sent réduit à néant, comme le phénix renaît de ses cendres.

C'est une alchimie délicate, et l'avocat, dans cette période de transmutation, ne se résume pas à un simple professionnel du droit en robe noire; il doit aussi accepter de livrer sa part d'humanité.

Parce que ce qui est important dans le divorce, c'est de bien choisir son avenir .

Et incidemment, son avocat.

 

Jean de Valon

jdv@valon-pontier-avocats.com

 

 

 

Le nouveau divorce, comment ça marche ?

 

Pour dire les choses simplement, trop peut-être, le divorce par consentement mutuel était rendu par jugement, à compter de janvier 2017, il devient un contrat entre les époux qui ne souhaitent plus le rester.

Ainsi, le divorce sera négocié par les avocats des époux, chacun ayant le sien et donnera lieu à l’établissement d’une convention réglant les effets de la dissolution du mariage.

Cette convention sera adressée par lettre recommandée avec accusé de réception à chacun des époux qui disposera d’un délai de 15 jours pour se rétracter

La convention signée par les époux et par les avocats sera ensuite déposée chez un notaire qui devra contrôler la régularité des mentions portées et le respect du délai de rétractation.

Puis il « déposera la convention en ses minutes » selon l’antique terminologie ce qui lui donnera date certaine et force exécutoire.

À cette date le mariage sera dissous et pourra donc être transcrit après délivrance d’une copie exécutoire à chacun des époux de la convention de divorce.

 

Jean de Valon

jdv@valon-pontier-avocats.com

 

 

Attention au divorce low-cost

 

Internet est aujourd'hui indispensable et ce n'est pas aux adeptes de Meetic que l'inverse pourra être dit.

 

Mais Meetic est aussi une cause de divorce et, quand les difficultés arrivent qui précèdent le divorce, la tentation se fera d'aller chercher sur internet un divorce low-cost.

 

Le contact avec l'avocat se fera... au jour de l'audience parfois.

 

Seulement voilà, c'est comme toute chose: on en a pour ce que l'on paye.

 

Un divorce, ce sont des papiers que l'on signe, mais c'est aussi une vie qui change avec des éléments humains qui ne s'envoient pas par courriel, qui doivent être dits et parfois pleurés, les yeux dans les yeux.

 

Si une procédure de divorce coûte cher, c'est parce qu'elle nécessite du temps et que celui-ci a un prix.

 

On peut ne pas vouloir le payer, mais, alors, est-on certain de ne pas le payer plus tard?

 

Peut-on numériser l'humain?

 

Pensez-y! Il n'y a pas de miracle, hormis ceux de Lourdes; mais c'est une autre histoire

 

 

Catherine Pontier de Valon

cpdv@valon-pontier-avocats.com