• Retrouvez nous sur Twitter

VALON & PONTIER Avocats à Marseille

Si vous avez des commentaires...

Des Etats Généraux pour tous ?

Publié le 02/02/2013

 

 

 

 

La société est ainis faite qu'elle est parcourue de courants contradictoires que le caractère archaïque et dichotomique des débats parlementaires, ou autres, aident mal à saisir.

On devine une évolution forte de la famille, quand 56 % des enfants naissent « hors mariage », quand la PMA est là et que la GPA ne peut être niée.

Le Président du Comité national d'Éthique appelle à des états généraux car tant et tant de questions se posent à la société et pas seulement aux associations et aux politiciens.

A qui ouvrir la PMA ?

Faut-il la permettre aux couples homosexuels?

Faut-il alors qu'elle soit remboursée par la sécurité sociale?

 

Mais se profile aussi, en même tant que ce droit à l'enfant revendiqué un développement du droit de l'enfant.

Et du droit naissant de celui-ci à connaître ses origines, qui se développe.

 

Cela pose alors la question de l'adoption. plénière qui fait disparaître la filiation biologique.

Est-ce qu'il n'y aurait pas une réflexion à conduire sur ce type d'adoption?

Et pas seulement pour les éventuelles adoptions par les couples homosexuels?

Non, pour tous les adoptants

 

Ne faut-il pas repenser l'adoption plénière en laissant subsister la filiation biologique pour préserver le droit de l'enfant à être lui-même, finalement ?

 

Repenser l'adoption.

 

Mais il est bien difficile d'aborder ces thèmes entre débats éléctoraux et manifestations.

 

Oui, il faut des états généraux, mais pour tous!

  • Envoyer à un ami

Envoyer à un ami

* champs obligatoires

* champs obligatoires

« Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné au traitement de votre demande. Le destinataire des données est l’éditeur du site. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à l’éditeur du site. Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant. »